Fermer

Le précédent biennium a considéré le développement virtuel comme une priorité, priorité qui se poursuit aujourd’hui. Carolien Demey, Sabine Mach et leur groupe de travail ont réalisé un travail admirable sur le sujet. Ce nouveau concept prometteur a été présenté à la Réunion des Gouverneures à Zagreb en 2019.

 

Il y a quelque 8 mois, une parmi les Vice-Présidentes de la nouvelle équipe du SIE,  je me suis vue confier le projet du Développement Virtuel. En cohérence avec  l’excellent travail déjà engagé, l’objectif était à présent de faire de ce projet une réussite. Tout en continuant sur cette lancée avec Sabine et le même groupe de travail – sachant que nous ne pouvons plus accepter d’être les témoins de la chute des effectifs – nous nous devons d’opérer ce mode de développement. Quel défi à relever !

 

 

Toutes très conscientes des faits – baisse des effectifs, moyenne d’âge élevée, autres réseaux plus performants/attractifs, manque de temps, formats de réunions – pour ne citer que quelques-uns, nous devons aller de l’avant pour encourager une nouvelle croissance : le développement virtuel est notre chance.

 

En invitant les Unions à participer à une enquête portant sur leurs ressentis, leurs avancées dans la mise en œuvre de eClubs et en leur demandant de nommer une coordinatrice pour faire le lien avec le groupe de travail SIE, nous sommes parvenues à faire un état des lieux des actions entreprises dans nos Unions. Les informations collectées révèlent l’intérêt que suscite ce projet et nous ont confortées dans son grand potentiel.

 

Dans deuxième temps nous avons rencontré les coordinatrices et autres membres impliquées dans ce projet au cours d’un webinaire. Les Unions, déjà en phase de création, ont présenté les étapes de leur mise en œuvre dans leur pays : une belle opportunité permettant l’échange d’expérience et de bonnes pratiques, d’ouvrir l’horizon sur de nouvelles formes de développement et de recrutement, mais aussi la possibilité de clarifier les incompréhensions du concept d’eClub.

 

Nous sommes agréablement surprises par la tournure positive que ce projet prend : des Unions pleines de ressources comptent déjà des membres potentiels formant des groupes actifs et visibles sur les réseaux. A ce jour, sept eClubs sont en chantier, ce qui totalise plus de 70 futurs « membres virtuels », soit 70 futures Soroptimist. Et ce n’est qu’un début! Un grand merci à vous toutes pour cette énergie et cette créativité, déployées pour motiver et attirer de jeunes membres !

 

Pendant la pandémie du Covid-19 et le confinement qui s’en est ensuit, les Clubs, Unions et Fédérations, ont très rapidement eu besoin de se réunir en ligne, de défendre les causes qui leurs étaient chères, de soutenir celles et ceux qui se trouvaient en 1ère ligne, celles en grande difficulté… de maintenir le lien. A tous les niveaux « se réinventer » était le mot d’ordre. Se familiarisant avec les réseaux, se réunissant par visioconférence et communiquant par tous les moyens, les Soroptimist ont réussi à assurer la continuité dans leurs projets et actions, s’adaptant au contexte, expérimentant de nouveaux outils, mettant tout en œuvre pour parvenir à leurs objectifs.

 

Mais un eClub ne se définit pas seulement par des réunions en ligne. Nous devons construire des “Clubhouse” virtuels. Des dispositifs en ligne, où les membres se réunissent pour une conférence ou en plus petit formats, échangent, stockent des informations, partagent un agenda, des photos, vidéos, tout ce qui peut être nécessaire pour monter un projet et travailler ensemble comme le font les Sororptimist. Au cours du prochain webinaire, qui se tiendra fin juin, nous aborderons certainement ce sujet et apprendrons de nos Unions.

 

Le eClub est un outil 4.0 s’adressant aux générations montantes, afin de maintenir une croissance du nombre d’adhérentes, d’assurer la longévité de notre organisation et la rendre plus attractive. En travaillant en transversalité – un des objectifs de ce biennium – dans les domaines d’actions principaux couverts par le Soroptimist International, nous serons capables de proposer une organisation dynamique et attractive répondant aux exigences des nouvelles générations.

 

Aujourd’hui le moment est venu de saisir la balle au bond. « Let’s go » et démarrons le prochain centenaire du Soroptimist avec les eClubs!

Auteur

Françoise Lathuille,

Vice-Présidente du SIE

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l'utilisation de cookies. plus d'informations

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Fermer