Fermer
A propos de ce projet

Au Portugal, le phénomène de vieillissement de la population s’accentue, laissant place à des réponses sociales qui consistent principalement à institutionnaliser les personnes âgées. Cependant, la population immigrée d’origine africaine a adopté la pratique sociale consistant à garder les anciens dans la communauté, souvent en créant des réseaux de soutien informels et des groupes de partage social. Les femmes en particulier sont les agents de ces réseaux, ce qui montre leur leadership et leur capacité à influencer la communauté de manière positive, tout en veillant au bien-être physique et psychologique de ses membres.

 

Mais au-delà de ce potentiel, les femmes âgées immigrées sont également soumises au risque d’exclusion : isolement, dévalorisation du rôle social de la personne âgée, inexistence d’activités orientées vers le développement des femmes âgées.

 

Le projet propose des activités visant à placer les femmes âgées immigrées au centre de leur propre transformation. Il a lieu dans le quartier appelé Bairro da Outurela (une zone avec une grande concentration de personnes d’origine africaine). Le plan initié par les Soroptimist d’Estoril-Cascais est de créer un groupe composé de 10 à 15 femmes immigrées (bien que les activités n’excluent pas la participation des femmes non immigrées). Le projet adopte un nouveau type de méthodologie d’intervention sociale, basée sur des thématiques :

 

  • « safe to fail »: les femmes participent à des activités de groupe appelées histoires de vie au cours desquelles elles partagent des histoires et construisent du sens,
  • « thé de cinq heures »: les femmes précisent leurs besoins et le réseau de soutien qui peut leur être fourni,
  • « essayer de nouvelles expériences de vie »: activités physiques et actions de prévention de maladies.

 

L’impact attendu de ce projet Soroptimist est d’améliorer la qualité de vie, de favoriser des niveaux plus élevés de santé physique et mentale chez ces femmes, de renforcer leur leadership dans leur communauté et de consolider les réseaux sociaux informels afin que ces femmes ciblées puissent jouer un rôle majeur dans la société.

 

Au vu du succès de cet effort collectif, les Soroptimist d’Estoril-Cascais envisagent de reproduire le projet en reprenant la même méthodologie partout où cela s’avère nécessaire.

Union - Clubs

Estoril-Cascais

Contacter le club

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l'utilisation de cookies. plus d'informations

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Fermer