Fermer

En 2004, le concept de Juvenilia a été discuté lors de la réunion de trois Unions: Autriche, Allemagne et Suisse (Dreiländertreffen) à Schaffhouse, en Suisse.

À l’époque, il existait déjà deux clubs Juvenilia en Suisse.  Ces clubs ont été fondés par des filles de Soroptimist et sont rapidement devenus une organisation pour toute femme insatisfaite du statut actuel des femmes dans la société.

 

Gabriele Kössler et Elisabeth Brandl (Présidente de l’Union autrichienne 2004-2006), étaient convaincues que les clubs Juvenilia étaient un bon moyen d’inspirer aux jeunes femmes l’esprit du Soroptimist, et ont donc porté l’idée en Autriche. C’est ainsi que le premier club Juvenilia a été créé le 23 septembre 2006 à Linz, suivi par la Juvenilia de Vienne et la Juvenilia de Südburgenland.

 

Ces clubs bénéficient d’idées nouvelles et jeunes et peuvent également compter sur le savoir-faire et les réseaux de l’organisation « mère » – le Soroptimist International. Les « Juvenilias », comme on appelle les membres, sont autorisées à assister à la réunion annuelle de l’Union autrichienne en tant qu’observatrices muettes et le partenaire des clubs Juvenilia autrichiens est toujours un club SI autrichien.

 

Mais pourquoi rejoindre un club comme Juvenilia ?

Les Juvenilias profitent du vaste réseau des Soroptimist. Avec des milliers de femmes dans différents domaines professionnels, des points de vue divergents sur les questions d’actualité et des carrières variées, les membres de Juvenilia peuvent bénéficier de leurs expériences et peuvent établir des liens pour façonner leur propre chemin. Certains membres participent au programme de mentorat de l’Union autrichienne.

 

Lorsqu’ils rejoignent Juvenilia, tous les membres ont terminé leurs études secondaires, certains terminent des cours universitaires, mais ils partagent tous l’intérêt commun de faire partie d’un groupe et ont le désir d’investir du temps et de l’énergie en ce qu’ils croient ; la sensibilisation aux injustices sociales, en particulier concernant les femmes, est une motivation essentielle. Par le biais d’événements tels que des brunchs littéraires ou des soirées en galerie, les Juvenilia tentent non seulement de collecter des dons, mais aussi de mettre en avant les femmes, leurs préoccupations, leurs réalisations et leurs talents.

 

Structurellement, les Juvenilias sont organisés comme des clubs avec un président et un Bureau, et tous les membres sont encouragés à participer, à proposer des idées et à faire partie du Bureau, qui change chaque année. Lors des réunions mensuelles – en temps de COVID-19 également en ligne – les membres accueillent un conférencier pour offrir un aperçu des différents environnements de travail, comme les foyers pour femmes de Vienne, ou d’autres organisations similaires, par exemple UN Women.

 

Avant même de rejoindre les Juvenilias, de nombreux membres sont déjà engagés dans des activités caritatives bénévoles et ces aspirations ont tendance à croître avec l’âge. Comme les clubs Juvenilia font partie de l’Union soroptimist, nombreuses sont celles qui saisissent l’occasion de rejoindre l’un des clubs soroptimist, en fonction principalement de leur engagement antérieur au sein du club. Avoir la possibilité de s’impliquer dans l’amélioration de la vie et de la carrière des femmes est extrêmement motivant et satisfaisant.

 

Le 3 octobre 2020, à Innsbruck, nous serons fières d’inaugurer notre quatrième club Juvenilia.

 

Par Sarah Andreis, Présidente, & Sophie Schmied, Juvenilia Vienna

 

http://www.juvenilia.at/

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l'utilisation de cookies. plus d'informations

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Fermer