Fermer

Les Soroptimist s'engagent sans relâche pour les droits des femmes dans leurs pays et dans leurs communautés. Elles encouragent également les femmes de tous milieux et de tous âges à prendre la parole et dénoncer les injustices.

 

Notre travail de lobbying  aux niveaux national et local s’appuie sur notre expérience concrète de ce dont les femmes et les filles, dans nos communautés, ont besoin. De nombreux projets Soroptimist de lobbying sont mis en oeuvre grâce à une collaboration entre Soroptimist de différents pays ou grâce à des partenariats avec des organisations nationales ou locales.

 

Voici quelques exemples de nos projets de lobbying:

  • Les Soroptimistes de  Roumanie ont organisé une chaîne humaine  dans le centre de la ville de Targoviste pour mettre fin à la traite humaine. Ce rassemblement fait partie d’un projet plus vaste intitulé « La traite humaine peut être prévenue » et visant à informer les femmes et les filles des dangers de ce fléau.
  • Les Soroptimistes norvégiennes ont imaginé un projet pour augmenter le nombre de leaders féminins en politique comme dans les affaires dans la région norvégienne du Lister. Elles ont organisé un événement ouvert à tous, au cours duquel elles ont invité la responsable administrative de leur région à parler de son expérience de pionnière dans plusieurs fonctions traditionnellement occupées par des hommes.
  • Les Soroptimistes de Mumias, au Kenya, ont mis sur pied un projet de scolarisation des jeunes filles en collaboration avec les Soroptimistes danoises, afin de sensibiliser les filles sur l’importance de l’assiduité à l’école.
  • Les Soroptimistes en Turquie ont organisé une présentation dans un lycée professionnel de filles à Uludag pour prévenir les mariages d’enfants. Des intervenants spécialisées dans différents domaines, notamment la santé, la justice, la psychologie et l’éducation, ont parlé aux filles des conséquences du mariage à un très jeune âge.
  • Pour accroître la sensibilisation sur la violence à l’égard des femmes et des filles et rassembler des statistiques pertinentes afin de mieux comprendre le problème, les clubs Soroptimist de Madagascar a lancé une grande enquête sur le sujet auprès de l’ensemble des clubs de Madagascar et au sein du secteur privé. L’objectif était aussi de permettre à de nombreuses femmes de s’exprimer librement, de briser le silence de la violence à l’égard des femmes et d’enquêter de façon concrète sur les différentes formes de violence subies par les femmes à Madagascar.
  • Les Soroptimistes italiennes de Côme ont récemment conçu une immense bannière aux couleurs Soroptimist sur laquelle étaient indiqués un numéro de téléphone (national) et un site Internet de soutien aux femmes victimes de violence. La bannière a ensuite été installée au-dessus de l’une des rues les plus fréquentées de Côme, en face du tribunal, pendant plusieurs jours.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l'utilisation de cookies. plus d'informations

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Fermer