Fermer

Chères Soroptimist,

 

Il est difficile de réaliser que j’ai commencé mon biennium il y a plus d’un an, et que quelques mois plus tard seulement, le monde a été frappé par une pandémie qui perdure encore aujourd’hui. J’ai le sentiment que nous nous habituons aux restrictions liées à cette pandémie et que nous nous adaptons à notre tour à la communication en ligne. Je crois que la plupart d’entre nous attend l’occasion de se rencontrer en face à face, d’échanger non seulement de grandes idées, mais aussi des étreintes, car comme nous le voyons aujourd’hui, cela ne se produira pas avant un certain temps. C’est pourquoi j’ai décidé d’annuler le Congrès de Cracovie. C’était une décision très difficile à prendre, car je suis évidemment fière de ma ville et je sais à quel point elle aurait été accueillante pour vous toutes, et l’excitation autour de la présentation de nos activités, de notre histoire, malheureusement ne pourra pas avoir lieu en 2021. C’est pourquoi nous avons également décidé de tenir la Réunion des Gouverneures en ligne, comme l’année dernière, afin de nous assurer que nous puissions continuer à faire avancer notre organisation, notamment avec l’élection du nouveau Bureau du SIE et de sa Présidente.

 

En tant que personne naturellement positive, regardons le bon côté de la vie et ce que nous, en tant que Fédération, avons accompli jusqu’à présent dans une année 2020 difficile ; nous organisons régulièrement des réunions avec les Présidentes d’Union et des Clubs individuels, nous assistons à des réunions internationales, nous inaugurons des clubs, ce qui constitue des occasions uniques d’acquérir de nouveaux membres. Dans ces circonstances, les clubs nouvellement créés sont tous des “e-clubs”. Il y a eu une transformation interne qui n’a pas distingué le “traditionnel” du “virtuel”, compte tenu des circonstances actuelles, et qui a démontré la capacité de constituer des clubs dans le respect des exigences de la constitution du club.

 

En outre, nous exploiterons davantage l’utilisation de plateformes en ligne pour mener un plus grand nombre de sessions. J’ai d’ailleurs moi-même l’impression d’être tout le temps devant mon écran, ce qui est la réalité, mais tirons en le meilleur parti, utilisons ce temps pour le bien de l’Organisation. Une fois que nous pourrons à nouveau nous rencontrer, nous bénéficierons du meilleur des deux mondes : celui du face à face et du virtuel. Imaginez ce que nous, Soroptimist, pourrions encore accomplir de mieux.

 

J’aimerais également profiter de cette occasion pour vous faire part du défi majeur qui m’attend en 2021. Il consiste à aider à préparer les Gouverneures à voter la nouvelle constitution, lors de la prochaine Réunion des Gouverneures en ligne. Je pense que nous pouvons toutes convenir que notre Organisation en a besoin, notamment pour s’adapter aux temps actuels. Les Gouverneures doivent se prononcer cette année, afin de ne pas gaspiller davantage le temps et l’énergie de tant de personnes. Sans quoi, la seule prochaine occasion, qui nous permettra de voter, aura lieu dans quatre ans. Je considère qu’il est de mon devoir de tout faire pour soumettre la nouvelle constitution au vote. Nous devons toutefois nous rappeler que c’est la prérogative et la responsabilité des Unions et des Gouverneures d’exercer leur droit de vote sur la constitution. Le Bureau du SIE et moi-même ne sommes là que pour faciliter le processus, c’est pour cette raison que nous organisons des ateliers interactifs sur la nouvelle constitution à l’intention des Gouverneures et des Présidentes d’Union.

 

Anna Wszelaczyńska

Présidente du SIE 2019-2021