Fermer

Nous déplorons le décès du Dr. Gisela Freudenberg (1923 – 2021)

Présidente du Soroptimist International Allemagne 1982 – 1984
Présidente du Soroptimist International Europe 1993 – 1995

 

 

“We Stand Up for Women” – cette devise actuelle du SI Europe aurait pu venir de Gisela Freudenberg.

Lorsque le SI Club Weinheim/Bergstraße a été fondé en 1986, il s’est immédiatement adjoint une Soroptimist expérimentée en la personne de Gisela, qui avait auparavant été active dans les clubs de Mannheim et Heidelberg et avait déjà “servi” notre réseau de femmes dans le meilleur sens du terme en tant que présidente de l’Union allemande de 1982 à 1984.

 

Le thème de l’évolution du monde du travail et des problèmes spécifiques aux femmes qui en résultent a déterminé le mandat de Gisela. Ainsi, dans le programme parallèle de l’AGM de 1984 à Wolfsburg, les participants ont eu l’occasion de découvrir en détail le monde du travail moderne à l’usine Volkswagen et de discuter des difficultés des femmes dans l’industrie dans le cadre d’un débat avec des femmes employées par VW.

 

La même année, une rencontre entre trois pays a eu lieu à Schwetzingen en septembre sur le thème : “Vivre avec l’histoire”. Des femmes ayant vécu la Seconde Guerre mondiale et la génération des baby-boomers ont abordé les questions suivantes : “Comment ai-je vécu la fin de la guerre ?” et “Que signifient pour moi la patrie, la nation, le pays ?” dans un contexte international germanophone – ce qui a prouvé une fois de plus l’importance des échanges transfrontaliers, de la connaissance mutuelle et des liens amicaux de notre réseau pour la paix.

 

Alors que Gisela s’était auparavant engagée en tant que directrice générale et présidente du Soroptimist-Hilfsfonds e. V., pendant son mandat de présidente de l’Union, elle a pu fonder 11 nouveaux clubs – c’est-à-dire qu’il y a maintenant 51 clubs en Allemagne.

 

Au cours des années suivantes, l’Union allemande a eu une digne représentante au niveau de la Fédération européenne en la personne de Gisela Freudenberg – en tant que Gouverneure et responsable de la vulgarisation engagée pour l’Afrique et l’Europe de l’Est. A l’occasion du Congrès européen d’Athènes, Gisela a été nommée Présidente de la Fédération européenne de 1993 à 1995 ; la devise de son mandat était donc “Amitié sans frontières”. C’est à cette époque qu’est né le projet mondial “Open Heart – Open Door” (fondé par Heidrun Konrad, SI-Club Spittal/Millstättersee, Autriche).

 

Au cours des longues décennies de sa vie, Gisela Freudenberg s’est également engagée de manière convaincante dans le bénévolat en dehors de ses activités soroptimist. Conformément aux objectifs du SI, les engagements de la biologiste et gestionnaire de famille titulaire d’un doctorat étaient avant tout orientés vers la justice éducative, la mise en œuvre de la justice sociale et l’amélioration des relations germano-turques et germano-israéliennes, pour lesquelles elle a reçu de multiples distinctions de la société civile.

 

Selon Kurt Tucholsky : “Un pays n’est pas seulement ce qu’il fait, mais aussi ce qu’il tolère”, Gisela Freudenberg a été un encouragement durable à prendre conscience, à prendre position et à faire la différence, tout comme elle s’est présentée de manière exemplaire tout au long de sa vie. Après une vie bien remplie, Gisela s’est maintenant paisiblement endormie le 6 juillet 2021, peu après son 98e anniversaire. Nous lui disons au revoir plein de respect et gardons d’elle un souvenir amical.

Auteur

Renate Tewaag,

Présidente de l’Union d’Allemagne 2019-2021