Fermer

Le projet « School for Justice / École pour la justice» : Éduquer à diriger, un passeport pour le futur !

Huit Clubs Soroptimist, soutenus par l’Union des Pays-Bas, du Suriname et de Curaçao, ont établi un partenariat avec la Fondation Free a Girl afin de soutenir un projet unique visant à éduquer les filles ayant été sauvées de la prostitution forcée. Le projet « School for Justice / École pour la justice » a été initié par les Clubs Waterland et Alphen aan den Rijn.

 

La Fondation Free a Girl se dédie à libérer les jeunes filles de la prostitution forcée. Durant les huit dernières années, ils ont contribué à secourir 3,802 filles en Asie, en travaillant de pair avec d’autres organisations dans divers pays. La fondation fournit également des soins et une éducation à ces jeunes filles et travaille à faire condamner les coupables.

 

Le projet “School for Justice / École pour la justice” a pour objectif d’aider un nombre de ces filles à suivre des cours à l’une des meilleures universités indienne, à Mumbai. Les filles ont été tirées de la prostitution quelques années auparavant et ont traversé un processus d’assistance psychologique, d’autonomisation et d’éducation, et sont maintenant dans leur dernière année de lycée. Les Soroptimist ne veulent pas que leur éducation s’arrête en si bon chemin, et elles non plus. Elles veulent également que justice soit faite, et souhaitent apporter leur propre contribution à la bataille contre l’impunité des auteurs de trafic et d’exploitation sexuelle des jeunes filles.

 

Le projet a pour objectif de monter un institut pour former les victimes de prostitution infantile à devenir des avocats et des procureurs. Les 20 premières filles ont déjà été sélectionnées. De plus, le projet met en place une campagne de sensibilisation afin d’attirer l’attention sur les problèmes de la prostitution infantile, tout en cherchant en même temps à travailler de pair avec d’autres organisations, universités et clubs Soroptimist en Inde. Pour voir une des vidéos du projet, cliquez ici.

 

Le 1er Mars, Free a Girl a remporté le “Défi AFAS/AFAS Challenge”, et s’est vu attribuer un prix de 50,000 € par la Fondation AFAS. Cet argent couvrira les coûts de la première année d’éducation, et a donné aux vingt filles sélectionnées l’opportunité de commencer leurs études le 6 Avril.

 

Cependant, le financement des prochaines étapes du projet nécessite un soutien, et c’est là que les clubs Soroptimist interviennent. A partir de 2018, les clubs hollandais ont pour objectif de financer l’éducation d’au moins 20 filles, et ils souhaitent prendre en charge les coûts de leur éducation pour 2019 également.

 

Souhaitez-vous soutenir cet incroyable projet ? Votre club peut contribuer en levant des fonds via l’organisation d’activités attrayantes et créatives. Vous pouvez aussi soutenir le travail du comité de pilotage ou participer à la campagne « Lock Me Up », dirigée par Free a Girl.  Ou vous pouvez aussi simplement faire un don à la Fondation.

 

Entrez en contact avec le comité de pilotage et la Fondation Free a Girl via schoolforjustice@gmail.com . Pour en savoir plus concernant la campagne spéciale « cœur en chocolat », veuillez écrire à hartenverkoop@gmail.com

 

Vous pouvez aussi déterminer l’utilisation de votre don, si vous souhaitez par exemple monter un projet similaire au Népal, ou un autre projet éducationnel dans l’un des projets de la Fondation Free a Girl.