Fermer

Aujourd’hui, au Burkina Faso, seules 5 % des jeunes filles issues de milieu rural parviennent à terminer le cycle secondaire de leur scolarité. Les internats permettent de les encourager à poursuivre leurs études, en les soustrayant à des logeurs souvent malveillants. Ceux-ci profitent en effet de ce qu’elles soient loin de chez elles pour les exploiter et leur faire subir des violences, notamment sexuelles.

 

Marthe Girard est très impliquée dans la création d’internats pour jeunes filles et la lutte contre les violences. Elle est la créatrice de l’association « Talitha Koumi », qui veut dire « Jeune fille, lève-toi », et qui a pour objectif de gérer l’internat du village de Bokin, au Nord du Burkina Faso. En 2001, Marthe était à la recherche de partenaires pour financer le fonctionnement et la construction de cet internat.

 

Les clubs de la région Nord Pas-de Calais ont décidé de soutenir l’association à travers une action sur 3 ans.  De 2009 à 2012, ils ont financé, dans le cadre l’objectif de programme” ÉDUCATION et LEADERSHIP”, le loyer et les salaires du gardien et de la surveillante, soit 2 400 € par an. Afin d’assurer un début d’autonomie financière, un élevage de poules pondeuses et de poulets a été mis sur pied, permettant de créer un commerce, de nourrir les élèves et de couvrir en partie les salaires du gardien et de la surveillante.

 

L’association « Talitha Koumi » a reçu gratuitement de la part du village un terrain de plus de 1 hectare, pour lui permettre de construire ses propres locaux.  Une fois la construction achevée et lorsqu’il n’y aura plus de loyer à payer, le fonctionnement de l’internat sera assuré par les bénéfices du poulailler et la pension des jeunes filles. Le club de Béthune a décidé d’apporter son soutien à ce projet d’autofinancement au long terme.

 

La 1ère étape du projet, commencée en 2013, est aujourd’hui presque achevée. Elle comprend notamment la réalisation d’un bloc dortoir, d’un hangar d’études pour 24 jeunes filles et d’un bloc sanitaire. En 2013, le club de Béthune a pu rassembler 5000 € grâce à diverses manifestations. Cette somme a été multipliée par deux grâce à une généreuse dotation du Fonds d’Action 2013 du SIE. Avec les 10 000 € récoltés, les murs du bloc de dortoirs sont sortis de terre! Des membres du club SI de Béthune se sont rendus sur place en septembre 2014 et ont pu constater l’évolution des travaux et le sérieux du maître d’œuvre, Lazare Zango, représentant de l’association Talitha Koumi.

Fin des travaux de la maçonnerie

 

Depuis 2015, le Fonds d’Action du SIE a doté le projet de 3000 € supplémentaires, tandis que le club de Béthune a récolté 14 000 €. Cette somme a permis de régler les frais d’architecte et la reprise de la construction.

 

Ulla Madsen, Past-Présidente du SIE et responsable du Fonds d’Action, nous a adressé ses félicitations pour l’excellent résultat à ce jour. Afin de finaliser cette première phase de construction,  une somme sera de nouveau envoyée cette année. Il reste en effet à payer 16,109 € pour la construction du 1er bloc dortoir avec le hangar et la réalisation des sanitaires.

 

Le club SI de Béthune est actuellement en recherche active de subventions auprès de fondations et organismes divers, afin de financer ce projet qui permettra à terme d’accueillir 48 jeunes filles.

 

Les clubs intéressés par ce projet sont les bienvenus !

Il vous intéresse ? Contactez-nous !

(bethune@soroptimist.fr ; http://bethune.soroptimist.fr/)