Fermer

Boursière Stéphanie Vuillermoz

Vuillermoz small foto

Etudiante en Mathématiques

Bourse octroyée par l’Union d’Italie

quotes_openEn dépit de mon éducation secondaire humaniste, j’ai décidé d’étudier les mathématiques à l’université, peut-être à cause de ma formation musicale. En effet, tandis que j’avançais dans mes études en mathématiques, j’ai pu confirmer la relation étroite existant entre les nombres et la musique.

 

De plus,  je crois véritablement que les mathématiques sont liées à un large éventail de sujets: pas seulement à ce que les gens croient généralement du monde scientifique, mais aussi à de nombreuses autres dimensions culturelles et sociales.

 

Après mes trois premières années d’université, j’ai décidé de me spécialiser en didactique des mathématiques. J’ai fait ce choix parce que je crois fermement à l’importance primordiale de la divulgation scientifique, trop souvent considérée comme secondaire par rapport aux études théoriques.

 

Même si pendant ma carrière j’ai eu l’opportunité de rencontrer plusieurs femmes qui étudient et travaillent dans le monde scientifique, on doit reconnaître que les chiffres nous montrent une réalité différente: les femmes représentent seulement 17% de la force de travail des STIM. J’espère que des manifestations telles que celle à laquelle nous sommes sur le point d’assister nous aiderons à briser ce plafond de verre.

 quotes_close

Boursière Alice Beghin

Picture STEM Alice Beghin

Etudiante en bio-ingénierie

Bourse octroyée par l’Union de Belgique

quotes_openEtant enfant, je m’émerveillais tout le temps et je me demandais comment les choses fonctionnaient dans le monde. J’ai embêté les membres de ma famille à de multiples reprises avec la question « Comment ça marche ? ». Au lycée, j’ai trouvé la plupart des réponses à mes questions grâce aux sciences et à l’université j’ai choisi l’ingénierie en sciences biologiques, qui rassemblait toutes les matières de la biologie, la chimie, la physique et des mathématiques en un seul diplôme. Plus tard j’ai trouvé ma passion dans la Technologie Alimentaire. C’est tellement intéressant de savoir à quel point une chose aussi basique que la nourriture est compliquée, comment elle est faite, comment on peut optimiser le processus de production de la nourriture, comment on peut le rendre plus sain et bien plus encore. Maintenant j’embête les membres de ma famille avec tout ce qu’il y a à savoir concernant la nourriture.

 

Je suis très heureuse de rencontrer des jeunes femmes des STIM car il n’y en a pas beaucoup dans notre domaine. Je pense qu’on a beaucoup à apprendre les unes des autres, s’inspirer et se soutenir mutuellement afin de réussir dans notre domaine des STIM.

 quotes_close

Boursière Alessandra Lucini Paioni

Photo

Etudiante en Chimie Physique

Bourse octroyée par le Club de Crema – Union d’Italie

quotes_openJe suis une candidate en doctorat de Chimie Physique, plus précisément mon projet principal concerne le développement de nouvelles routes pour les applications de la Résonance Nucléaire Magnétique. Je crois fermement au pouvoir de cette technique pour répondre aux importantes questions biologiques.

 

Je me réjouis d’avance de ce Congrès qui sera une opportunité formidable de rencontrer et de discuter avec des gens qui partagent la même curiosité intellectuelle que moi en matière de science, surtout d’un point de vue féminin, qui manque encore en ce moment. Désormais il est temps de faire changer les choses et je veux participer !

 

Je crois qu’écouter les histoires et expériences des femmes qui dédient leurs vies à la science sera véritablement inspirant pour mon futur. 

 quotes_close

Boursière Caroline Lambin

foto lambin

Etudiante en ingénierie industrielle

Bourse octroyée par l’Union de Belgique

quotes_openJ’étudie l’ingénierie industrielle. Je suis très intéressée par le secteur STIM, à cause de ma passion pour les voitures, les moteurs et la construction depuis mon enfance. Ce n’est pas courant pour les jeunes femmes de choisir ces études (on est à peu près 10% dans notre année), mais ça vaut la peine car on cherche les opportunités qui s’ouvrent pour les femmes dans les industries actuelles. Voir d’autres femmes réussir dans un monde d’hommes me motive vraiment.

 

Le domaine technique est très vaste et il reste encore de gros progrès à faire pour nous les femmes. Les femmes peuvent faire la différence dans ce monde d’hommes typique et faire partie de ces femmes sera un honneur. Participer au Congrès SIE l’est aussi, à cause de tous les intervenants intéressants, des autres jeunes femmes dans le même champ, de rencontrer des âmes sœurs dans un domaine similaire. Et puis c’est un pays bien connu pour son architecture, la fabrication des voitures, le design, la peinture, la nourriture…

 quotes_close

Boursière Dèsirèe Bellan


desiree

Etudiante en ingénierie physique

Bourse octroyée par le Club de Valsesia, Union d’Italie

quotes_openBonjour, je suis Désirée Bellan et j’étudie l’ingénierie physique à l’Ecole Polytechnique de Turin.

Je crois que l’aptitude la plus importante de l’être humain est la capacité à communiquer et à créer différents types de langages pour décrire le monde qui nous entoure ; les maths sont une des langues les plus universelles qui ait été développée à travers l’histoire, et celle qui nous permet le mieux de comprendre la beauté et le mystère de l’univers. C’est pourquoi j’ai toujours été si intéressée par la Physique et particulièrement par la manière dont nous pouvons utiliser la connaissance fournie par l’étude de la nature afin de créer des technologies nouvelles et plus efficaces, pour aider les autres et changer notre société.

En tant qu’élève et aussi en tant que femme, je suis heureuse d’avoir cette opportunité de participer au Congrès SIE, non seulement parce que cette année il a lieu dans la magnifique ville de Florence, mais surtout parce que je souhaite soutenir personnellement ce genre d’initiative qui, selon moi, pourrait réellement aider à créer l’égalité entre les genres dans tous les domaines de la science et enfin mettre en lumière ces «figures de l’ombre » qui nous aident chaque jour en silence.

 quotes_close

Boursière Victoria Sosnovtseva

victoria

Etudiante en Physique

Bourse octroyée par l’Union SIE du Danemark

quotes_open

J’ai commencé à étudier la physique parce que lorsque je regardais le ciel étant enfant je me sentais profondément frustrée de ne pas savoir comment l’univers avait commencé à exister. Plus tard, à l’université, j’ai été frappée par la profonde beauté de la mécanique quantique et ses applications en informatique quantique, qui permettent de faire évoluer la société. En ce moment, je conduis une recherche passionnante sur les nouveaux matériaux qui pourraient être utilisés comme base de l’informatique quantique.

 

Etre l’une des rares femmes de mes classes de physique m’a ouvert mes yeux sur la sous-représentation des femmes dans les STIM. Je suis par conséquent ravie de participer au Congrès SIE de cette année, centré sur les femmes d’exception dans les STIM. J’ai moi-même cherché à être un modèle pour les femmes plus jeunes et espère faire ma part pour en inspirer d’autres et peut être contribuer à accroître le pourcentage des femmes étudiant la physique et les autres sciences. Je crois fortement que les jeunes femmes ont besoin de modèles et de soutien afin de faire carrière dans les sciences, gagner en confiance et cesser de douter d’elles-mêmes.

quotes_close