Fermer

Soroptimist International a le plaisir d’annoncer le lancement du rapport du Forum politique de haut niveau 2021, “Confrontation des inégalités : Atteindre les objectifs de développement durable pendant la pandémie de COVID-19”. Cette année, le rapport se concentre sur la manière de répondre durablement à la pandémie de COVID-19 et de s’en remettre, tout en s’attaquant aux inégalités qui créent des obstacles fondamentaux à la réalisation du développement durable. La pandémie de COVID-19 a entraîné une régression des acquis en matière d’égalité entre les hommes et les femmes ; ce rapport fournit des conseils sur la manière de traiter cette problématique décrit par le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, comme une “pandémie de l’ombre”.

 

Ce rapport, qui a été soumis aux Nations Unies, offre au Soroptimist International une opportunité essentielle de fournir des recommandations politiques et de partager des informations sur les projets qui illustrent les meilleures pratiques. Abordant des domaines politiques clés sur lesquels tous les pays doivent concentrer leur action, notamment les droits de l’homme et les situations humanitaires, ainsi que les trois dimensions du développement durable – les dimensions sociale, économique et environnementale – le rapport place les efforts en matière d’égalité des sexes au cœur des progrès réalisés pour atteindre les Objectifs de développement durable.

 

Le rapport “Confrontation des inégalités” du FPHN démontre la voix globale du Soroptimist International et que nous sommes vraiment un mouvement mondial. Ce rapport est une ressource politique mondiale précieuse qui partage les points de vue de notre organisation sur la manière d’atteindre l’égalité des sexes.

– Bev Bucur, Directrice Lobbying du SI

 

L’Appel international de la Présidente, ‘Road to Equality‘ et les projets des cinq Fédérations à travers le monde, sont inclus dans le rapport. Grâce à ce rapport, le SI a pu mettre en lumière la façon dont les Soroptimist font la différence dans des communautés en Australie, en Italie, en Indonésie, au Koweït, en Mongolie, aux Fidji, au Royaume-Uni, aux Etats-Unis, en République démocratique du Congo, au Kenya et dans bien d’autres pays. Non seulement ce rapport montre ce que fait le SI, mais il démontre aussi à quel point les organisations de la société civile travaillant à la source peuvent faire la différence. Les objectifs de l’Agenda 2030 et les Objectifs de développement durable ne seront jamais atteints sans l’adhésion des communautés, et le rapport montre comment les organisations, comme le SI, sont les mieux placées pour atteindre ces communautés et s’attaquer aux inégalités sous-jacentes.

 

Depuis l’adoption de l’Agenda 2030 et des Objectifs de développement durable en 2015, tous les pays devraient s’attacher à favoriser l’égalité des sociétés, à transformer leurs économies et à protéger l’environnement. Malheureusement, même avant la pandémie de COVID-19, tous les pays étaient loin d’atteindre les objectifs de développement durable. C’est pourquoi les Nations Unies ont lancé leur Décennie d’action afin de renforcer la volonté politique et d’encourager une action accrue. Cette démarche est devenue d’autant plus importante en raison de la pandémie de COVID-19, qui a creusé les inégalités et mis un terme aux efforts de développement durable. La façon dont les pays choisissent de se remettre de la pandémie pourrait déterminer si les objectifs de développement durable sont atteints ou non.

 

Les actions et politiques suivantes ont été incluses dans les messages clés du rapport, car elles contribueront à la réalisation des objectifs de développement durable et au rétablissement complet de la pandémie de COVID-19 :

 

  • L’intégration de la dimension de genre et les approches transformatrices de genre garantiront que les besoins de toutes les femmes et filles seront placés au cœur des efforts de développement durable. Le développement durable ne sera jamais atteint sans l’utilisation de ces approches.
  • Les droits de l’homme doivent être placés au cœur de toutes les politiques, programmes et projets de développement durable.
  • Tous les programmes et projets de développement durable doivent être créés et mis en œuvre en consultation avec les parties prenantes, y compris toutes les femmes et les filles, et en réponse à leurs besoins.
  • Les données sur le genre doivent être améliorées afin qu’il soit possible de connaître les réalités que vivent les femmes et les filles. Les données sur le genre doivent inclure des mesures de données qualitatives et quantitatives.
  • Les technologies doivent être rendues accessibles afin d’accroître l’accès à une éducation de qualité et les moyens de participation sociale et d’autonomisation économique, en particulier pour les femmes et les filles vivant dans des situations précaires.
  • Des mesures doivent être prises pour inclure les femmes dans l’action humanitaire – il est vital que les actions humanitaires soutiennent le développement durable futur et que les efforts de développement durable favorisent la résilience et réduisent le risque de situations humanitaires.
  • Les services essentiels doivent être entièrement financés et des fonds de protection sociale doivent être créés, car ils sont tous deux nécessaires à la réalisation de l’égalité des sexes.

 

Pour en savoir plus sur ces messages clés et sur les projets présentés, lisez le rapport ICI (en anglais).

Auteur

Soroptimist International